Les vacances au soleil sont synonymes de détente et de farniente. Pourtant, de trop longues heures passées sur la plage peuvent insidieusement virer au drame. Les cancers de la peau sont de plus en plus fréquents et les mélanomes se sont multipliés par trois en 20 ans. Alors un seul mot d’ordre : protégez-vous  et protégez vos enfants !

soleil sableAttention au bronzage
Pour éviter les coups de soleil qui fragilisent l’épiderme, il est nécessaire de s’exposer au soleil. Cela laisse à la peau le temps de fabriquer un pigment, la mélanine, qui forme une sorte de bouclier. Il faut attendre une bonne semaine (cela varie avec le type de peau) pour que le bronzage se constitue. Si l’on brûle les étapes, la peau épaissit trop vite, se dessèche et pèle.

De nombreuses conséquences
Le coup de soleil est une brûlure. Au premier degré, c’est une rougeur, qui peut foncer et devenir douloureuse, au second degré, c’est une cloque, dont la peau se décolle. La peau vieillit, de manière plus apparente sur le visage, le cou, la nuque, le dos des mains et des avant-bras. Des rides, des taches pigmentées apparaissent, la peau peut devenir jaune et épaisse sur les joues et la nuque, alors qu’elle s’amincit et se fragilise sur le dos des mains et des avant-bras.

L’insolation, trop souvent négligée, provoque fièvre, fatigue, gêne respiratoire, maux de tête, vertige, étourdissements, éblouissement et convulsion. La déshydratation en est le complément.

Combattre la « toast attitude »
A travers l’expression « toast attitude », l’institut national du cancer désigne le bronzage à outrance, qui consiste à se faire griller comme un toast. Pour en finir avec la « toast attitude », voici les recommandations qui font aujourd’hui consensus parmi les experts, à savoir :

Se couvrir avec des vêtements, un chapeau et des lunettes de soleil car la meilleure protection contre le soleil est vestimentaire. Il est donc important de :

  • conserver le plus souvent possible des vêtements légers limitant les parties  découvertes (notamment un tee-shirt), qui filtrent le mieux les rayons UV. Attention : mouillé, un vêtement perd son effet protecteur ;
  • mettre un chapeau à bords assez larges pour protéger les yeux, le visage et le cou ;
  • porter des lunettes de soleil avec filtre anti-UV(norme CE 3 ou 4) et monture bien enveloppantes.

Eviter de s’exposer au soleil entre 12 h à 16 h en France métropolitaine pendant l’été, moment où les rayons ultraviolets émis par le soleil sont les plus intenses et donc les plus dangereux. Lorsque le soleil est haut dans le ciel et que notre ombre est plus courte que nous, c’est le signe qu’il faut se mettre à l’abri.

Rechercher  l’ombre le plus possible : dans toutes les activités de plein air, il faut avoir le réflexe de rechercher des endroits ombragés. A la plage, le parasol est utile mais il ne faut pas oublier qu’il ne protège pas intégralement des rayons du soleil, du fait de leur réverbération sur le sable.

Utiliser de la crème solaire haute protection et renouveler son application : la crème solaire doit être considérée comme un complément aux autres précautions destinées à protéger les zones découvertes du corps, car même performante, elle ne filtre pas la totalité des UV. Paradoxalement les crèmes solaires, pourtant conseillées pour prévenir les cancers de la peau,  paraissent augmenter le risque de mélanome. Sans doute parce que les personnes qui les appliquent, souvent les plus vulnérables, se croient autorisées à prolonger l’exposition, annihilant les bienfaits du produit. La sonnette d’alarme coup de soleil est en effet coupée par la crème solaire.

bronzer enfant

Protéger tout particulièrement les enfants et adolescents, qui sont les plus fragiles. Jusqu’à la puberté, leur peau n’est pas armée pour se défendre contre les rayons UV. C’est pourquoi les coups de soleil et les expositions répétées avant l’âge de 15 ans sont une cause majeure du développement de mélanomes à l’âge adulte. Il est donc primordial de limiter leur exposition au soleil et de leur appliquer tout particulièrement les conseils de protection.
Quant aux bébés de moins d’un an, ils ne doivent pas être exposés du tout, car leur peau et leurs yeux sont encore extrêmement fragiles.

Sachez bronzer malin !
Renoncer au bronzage ? Non, mais soyez prudent et adoptez les bons gestes… La mode du bronzage et des marques de maillot a encore des jours ensoleillés devant elle.

Avec ces quelques conseils pour que bronzage ne rime pas avec ravage, nous vous souhaitons de bonne vacances et de profiter d’un été 100 % soleil.

Source : doctissimo.fr

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?