16ème Festival Internationale du Cirque Contemporain «Un Printemps dans les Etoiles» à La Seyne sur Mer

Cirque

SRATCH + L’EFFET ESCARGOT

Le samedi 2 mai 2015 à 14h30 et 16h à l’espace Chapiteaux de la mer

Entrée pour deux spectacles.
Vous pouvez également profiter, le même jour, du spectacle gratuit SODADE à 20h30 place Martel Esprit à La Seyne sur Mer (sans réservation).

Tarifs : OD/AD : 15 € / -12 ans : GRATUIT

SRATCH

« Scratch », plus qu’un spectacle, est un projet qui englobe un spectacle de rue, un spectacle de salle avec création lumières et deux numéros. Et si on échangeait notre jeans un peu serré pour passer une salopette colorée de spontanéité
et de fantaisie ? C’est ce que la compagnie belge Acrobarouf vous propose dans « Scratch ».
Dans cette nouvelle création, les trios acrobates entrent toujours plus loin – et toujours plus haut – dans un monde clownesque et saugrenu mais qui pourtant nous est familier.
Avec le mât chinois et la bascule tout deviant possible. Même décrocher la lune.
Le collectif progresse dans cet univers à travers différentes séquences acrobatiques innovantes et inédites, qui associent mât chinois, bascule, banquine et main à main. Plein de gags et de surprises, « Scratch » est une invitation au rêve adressée à toute la famille. Complices et complémentaires, les Acrobaroufs forment un trio joliment hétéroclite depuis qu’ils se son trencontrés à l’ESAC en 2007.
Après une tournée de deux ans avec « Amaluna » du Cirque du Soleil, ils sont revenus en Belgique pour créer leur premier spectacle. Comme regard extérieur et coach dans la recherche théâtrale de « Scratch », les Acrobaroufs ont choisi Pepa Plana, clown catalane avec qui ils ont partagé un bout de leur expérience au Cirque du Soleil.

L’EFFET ESCARGOT

L’effet escargot au départ, c’est un voeu en commun, l’idée d’une promesse entre amis pour longtemps, comme on rêve au futur… c’était de prendre son pied pour partir en équilibre d’une main, jambes tendues, avec la même idée fixe derrière la tête : acquérir l’enseignement supérieur et brandir un jour l’étendard du Nouveau Cirque. L’effet escargot, des années plus tard, c’est la quête de ce Graal ensemble à chaque représentation.
En inventant de nouvelles prouesses pour sentir un public hors d’haleine, en prenant des risques pour convaincre dans la rue, sous chapiteau, au théâtre, les cinq gastéropodes sont ici réunis pour domestiquer les codes et passer à l’action. L’essentiel, dans l’effet escargot, c’est de prendre son temps en patience dans l’inconnu. Lentement et sûrement, coûte que coûte et si possible à la surprise générale, il faut frapper fort d’entrée de toute façon. Voilà le moteur qui agite nos personnages à l’intérieur de leur coquille, une chanson douce dans la montagne et tout est possible avec l’effet escargot ! Tous à la fois musiciens, danseurs, comédiens, acrobates,
ils sont programmés à l’imagination…
Le dictionnaire abrégé du surréalisme donne la définition du « cadavre exquis » : jeu consistant à composer une phrase avec plusieurs personnes, sans qu’aucune puisse tenir compte de l’autre. La première phrase créée donna le nom à ce jeu : « Le cadavre – exquis – boira – le vin – nouveau ».
De la construction d’une phrase à la fabrication d’un spectacle, il n’y avait qu’un pas à franchir en modifiant les règles du jeu : sur scène, chacun connaît la conjoncture présente, puisqu’il y participle activement, mais aucun ne connaît la suite de l’aventure…

SODADE

… Chaque soir de tempête, un vieil homme, exilé de longue date, se rapproche du bord de mer. A la caresse du vent sur son visage, il retourne dans de lointains souvenirs. Un rêve éveillé d’une nostalgie heureuse, pour ne jamais oublier, et continuer de vivre coûte que coûte.
Autour d’un câble infini…, quatre corps en équilibre vont évoluer, comme les vagues d’un temps passé qui revient et repart sans cesse.
…Sodade…, c’est aussi deux musiciens pour jouer, chanter et conter une fable à grande hauteur, un hymne à la vie sur une structure circassienne unique… « L’amitié est indispensable à l’homme pour le bon fonctionnement de sa mémoire. Se souvenir de son passé, le porter toujours avec soi, c’est peut‐‐‐être la condition nécessaire pour conserver, comme on dit, l’intégrité de son moi. »

 

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?